Orange Dream et Graffiti Fish dévoilent leur morceau collaboratif : Gold Drops

Depuis trois ans, le duo Lillois Orange Dream incante une "pop paganique finement ciselée". Les musiciens Mélissa Vanauberg (chant/percussions) et Guillaume Potier (guitare électrique) partagent leur énergie brute. Avec Graffiti Fish, ils viennent de sortir un nouveau morceau "Gold Drops", fruit de leur travail passé dans nos studios. Avant de découvrir ce morceau, ils nous présentent leur histoire, et leurs inspirations.




Salut Mélissa, salut Guillaume, à vous deux, vous formez le groupe "Orange Dream", pouvez vous nous le présenter ?


Orange Dream c’est un duo qu’on a monté il y a 3 ans, on a avait envie de créer des

choses nouvelles, des chansons qui nous appartiennent. C’est un mélange de nos

différences. Une énergie brute, lâchant prise sur l’instant et une certaine retenue.


Vous avez sorti un premier EP "Inside The Wave", comment a fonctionné le groupe pour sa composition ? Qui a donné les idées et qui a fait office de médiateur ?


On avait quelques petites idées au début mais sans plus. Puis un jour, on a eu un déclic.

On avait des riffs qu’on aimer bien et les textes sont venus naturellement se poser dessus. On a toujours choisi ensemble que ça soit pour les parties guitares ou les textes. Il y a beaucoup d’écoute.


Comment s'est passée cette première expérience et dans quelles conditions ?

L’idée était de travailler avec des personnes qui nous correspondent et avec la même

vision de la musique. On a enregistré dans notre cave car c’était notre son, brut. On a

choisi Gaspard Furlan pour ses compétences, son adaptabilité et parce qu’on s’entend

super bien avec lui.


Quels sont les sujets ou les influences qui inspirent vos chansons ?

Tous les éléments qui peuvent survenir au cours d’une vie. Un concert, un paysage, une

situation..


Une anecdote marrante à nous raconter sur le groupe ?

L’année dernière, on allait voir le festival d’Avignon, et nous nous sommes retrouvés à jouer sur une piscine ! On n’avait aucun de nos instruments, on a construit notre set up avec les instruments sur place.




Vous avez récemment enregistré un titre "Gold Drops" avec Graffiti Fish au Woody Wood Studio, comment cela s'est-il passé ?

Mélissa : On est sorti un peu de notre cercle de confiance, on a l’habitude d’être 2 alors 7 ! Au début ça m’a impressionné, je ne savais pas comment j’allais trouver ma place puis finalement tout s’est bien passé. J’ai adoré découvrir une nouvelle approche de l’écriture.


Guillaume : C’était une première expérience très enrichissante pour nous. On n’avait jamais travaillé avec un autre groupe. Le Woody Wood studio nous a fait un très bel accueil. On a travaillé dans de très bonnes conditions.





Comment s'est faite la rencontre des deux groupes et qu'est ce qui vous a poussé à collaborer sur un titre commun ?

Graffiti Fish nous a invité à partager un concert dans un bar sur Lille et à la fin ils nous

ont proposé de partager un titre ! On a dit oui tout de suite car on aime beaucoup les

membres et l’univers du groupe.


Où en êtes-vous aujourd’hui et quelles sont vos ambitions pour la suite ?

Comme tout le monde artistique en ce moment, nous sommes en réflexion.

On se pose les questions sur l’avenir des métiers du spectacle. En parallèle, on travaille sur de nouvelles chansons…


Merci Graffiti Fish !



Orange Dream, un groupe à suivre aussi sur Facebook et Instagram !


Gold Drops est à écouter sur le site de Graffiti Fish